Restaurer Jeedom sur un nouveau Raspberry Pi 3

Cela fait depuis longtemps que j’utilise Jeedom sur Raspberry Pi. Et rĂ©cemment, pour une raison encore incertaine (Raspberry Pi ou la carte SD), Jeedom ne dĂ©marrait plus, il « freezait » en plein dĂ©marrage du système.

C’est Ă  ce moment-lĂ  qu’une sensation de panique m’envahie : mon installation, mes associations de modules, mes scripts, mes personnalisations… tout est perdu! :'(

Après deux ou claques pour me calmer (oui, l’informatique n’est pas de tout repos!), je me reprends et trouve LA bonne idĂ©e. Si c’est le Raspberry Pi (RPi) qui est en cause, je reprends la carte SD et la place dans un autre RPi, ça devrait dĂ©marrer sans problème. Et lĂ , ça ne dĂ©marre pas, non plus. NNNOOONNN… tout est perdu! :'(

source : https://pixabay.com/fr/cri-mauvais-temps-pluie-goutte-2010585/

Ultime espoir : placer la carte mĂ©moire dans un lecteur de cartes SD et voir ce qui peut ĂŞtre rĂ©cupĂ©rĂ©. Ouff! Tout est lĂ ! Les sauvegardes de Jeedom, mes scripts, etc… Je recopie donc tout ça dans un rĂ©pertoire de l’ordinateur (de mĂ©moire, mes sauvegardes automatiques se trouvaient dans le rĂ©pertoire /usr/lib/nginx/www/jeedom/backups). Ă€ quelques erreurs près, toutes les donnĂ©es de Jeedom sont rĂ©cupĂ©rĂ©es. Ne reste plus qu’Ă  rĂ©installer Jeedom, puis de lui importer la dernière sauvegarde. Mais comme ça faisait plusieurs semaines que je sentais une lĂ©gère faiblesse dans les performances de ma domotique, j’avais prĂ©vu, un jour ou l’autre, de passer d’un Raspberry Pi 2 vers un Raspberry Pi 3. Autant faire d’une pierre deux coups!

Du coup, on prend une grande respiration, on se retrousse les manches et c’est parti ! Lire plus…

Raspbian – aucun espace disponible / no more space

Suite à la restauration de mon Jeedom sur un nouveau Raspberry Pi, je me suis retrouvé bloqué avec le message suivant à chaque rafraîchissement de la liste de packages  (apt-get update) :

W: Erreur de GPG : http://mirrordirector.raspbian.org jessie InRelease : Impossible d'exĂ©cuter « gpgv Â» pour contrĂ´ler la signature (veuillez vĂ©rifier si gpgv est installĂ©).
W: Erreur de GPG : http://archive.raspberrypi.org jessie InRelease : Impossible d'exĂ©cuter « gpgv Â» pour contrĂ´ler la signature (veuillez vĂ©rifier si gpgv est installĂ©).
E: Couldn't create temporary file to work with /var/lib/apt/lists/mirrordirector.raspbian.org_raspbian_dists_jessie_Release - mkstemp (28: Aucun espace disponible sur le périphérique)

De la mĂŞme façon, en utilisant la touche « tab » pour faire de l’autocomplĂ©tion des commandes, j’ai le message d’erreur suivant :

-bash: impossible de créer un fichier temporaire pour le « here-document » : Aucun espace disponible sur le périphérique

Lire plus…

Mise Ă  jour de Jeedom 2.0 sur Raspberry Pi

Bonjour Ă  tous,

Comme annoncĂ© dernièrement, voici la marche Ă  suivre pour mettre Ă  jour votre Jeedom, installĂ© sur un Raspberry Pi, vers sa version 2.0. Je vous rassure tout de suite, en prenant les bonnes prĂ©cautions, il n’y a aucune raison que ça se passe mal. Et quand ça se passe mal, comme ça m’est arrivĂ©, ça finit par s’arranger assez rapidement.

Pour connaitre toutes les nouveautĂ©s, je vous renvoie vers le post de l’Ă©quipe Jeedom sur cette version : https://www.jeedom.com/blog/?p=2539. Principalement, cela concerne une refonte totale du cĹ“ur de l’application et des Ă©volutions plutĂ´t discrètes mais utiles (comme l’ajout d’une page qui indique le niveau de batterie de tous les modules). Pas de rĂ©volution visuelle donc, mais je pense qu’il faut voir cette version, comme les fondements des prochaines versions.

En navigant un peu sur les forums Jeedom, on peut voir que de nombreux projets sont dans les tiroirs. Personnellement, j’attends deux d’entre elles : l’application smartphone / tablette, et la version pour Apple Watch ; ce serait une motivation supplĂ©mentaire pour me l’acheter…

Lire plus…

Jeedom – ContrĂ´ler sa SmartTV Samsung

La plupart des TV sont maintenant des « TV connectĂ©es ». GĂ©nĂ©ralement, cela veut dire qu’elle propose de rĂ©cupĂ©rer du contenu sur Internet pour apporter « une meilleure expĂ©rience », mais elles peuvent Ă©galement ĂŞtre contrĂ´lĂ©es depuis votre smartphone, en passant par le rĂ©seau (local) sur lequel elles sont connectĂ©es. C’est assez pratique, puisqu’aujourd’hui on a plus facilement notre smartphone sur soi, que l’une des nombreuses tĂ©lĂ©commandes prĂ©sentes dans nos foyers (tĂ©lĂ©vision, chaine HiFi, radiateur, clim, magnĂ©toscope – oui, j’en ai encore un! -, lecteur DVD, etc…).

Mais du coup, si nos smartphones peuvent communiquer avec la TV, cela passe par des transmissions rĂ©seaux, puisqu’il n’y a pas de port infrarouge sur nos tĂ©lĂ©phones, ils devraient donc ĂŞtre possible d’envoyer ces « signaux » depuis n’importe quel machine (ordinateur et surtout Raspberry Pi). En cherchant un peu sur Internet, je suis tombĂ© sur le script mis en ligne par Asif IQBAL (http://deneb.homedns.org/things/?p=232). J’ai essayĂ© plusieurs scripts disponibles sur l’Internet, et seul celui-ci a fonctionnĂ© avec ma TV, un Samsung UE46F6400). En plus, il a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© en Python, ce qui est plus simple pour moi, pour le personnaliser.

Lire plus…

Jeedom – RĂ©cupĂ©rer les informations de WeeWX

Certains modules Jeedom proposent d’ajouter les donnĂ©es mĂ©tĂ©orologiques de MĂ©tĂ©o France, ou de Yahoo. Mais, comme j’avais pu le constater (billet-du-jour-tondeuse-electrique), cela ne reste que de la prĂ©vision. Je souhaitai disposer de mes propres donnĂ©es mĂ©tĂ©orologiques, rĂ©ellement constatĂ©es, provenant de la station mĂ©tĂ©o (une Oregon Scientific WRM88) prĂ©sente dans mon jardin.

Oregon Scientific WRM88

Oregon Scientific WRM88

La station Oregon Scientific WRM88 inclue une station, un anĂ©momètre, une girouette, un thermomètre et un pluviomètre. Toutes les informations recueillies sont affichĂ©es sur la station, et peuvent Ă©galement ĂŞtre transmises par un câble USB à un ordinateur, Ă©videmment un Raspberry Pi chez moi. Pour traiter les informations et les prĂ©senter sous forme de graphes, j’utilise WeeWX.

Pour ceux qui ne connaissent pas WeeWX, il s’agit d’une solution open-source et libre qui rĂ©cupère les informations depuis une station mĂ©tĂ©o, permettant la transmission des informations par port USB. Pour mon installation, j’ai couplĂ© WeeWX (j’ai la version 3.1.0-1, qui n’est peut ĂŞtre pas Ă  jour) avec une base de donnĂ©es MySQL prĂ©sente Ă©galement sur le Raspberry Pi. Cela me permet de « requĂŞter » directement la base pour utiliser les donnĂ©es dans des applications tierces dont Jeedom.

Pour cela, j’utilise le plugin « script » de Jeedom. Ce plugin permet, en autres, de rĂ©cupĂ©rer les donnĂ©es prĂ©sentes sur une page Web ou un fichier XML, en faisant du parsing sur les balises qui nous intĂ©ressent. Je vais donc rĂ©aliser un script Python qui va gĂ©nĂ©rer un fichier XML contenant les dernières informations remontĂ©es par ma station mĂ©tĂ©o, via WeeWX, et les afficher comme suit :

Aperçu du panneau WeeWX sur Jeedom

Aperçu du panneau WeeWX sur Jeedom

Lire plus…

Envoyer des SMS depuis la Nissan Leaf

La solution proposée ici est un Proof of Concept, le code doit être amélioré pour une utilisation quotidienne

Lorsqu’il a fallu changer de voiture, il y a deux ans, avec les minis, nous avons craquĂ© pour la Nissan Leaf. Rien de plus Geek qu’une voiture Ă©lectrique avec laquelle on peut lancer la climatisation depuis son smartphone. Depuis, d’autres marques ont fait mieux puisque sur certains modèles il est possible de gĂ©rer la fermeture des portes, l’allumage des feux, ouvrir le toit ouvrant, etc… Dans ce domaine, le best-of semble venir de chez Tesla. Surtout que maintenant, il est possible de faire ça avec sa montre, et ça c’est LA fonctionnalitĂ© ultime pour tout Geek qui a grandi avec « K2000 ». Mais revenons au sujet de ce post.

La Leaf, comme dit prĂ©cĂ©demment, est une voiture Ă©lectrique, « full Ă©lectrique », sans pot d’Ă©chappement ou trappe Ă  essence, qui permet de parcourir 160km de moyenne. Elle est plutĂ´t spacieuse et très agrĂ©able Ă  conduire, dans un silence confortable. Les modèles Acenta et Tekna comprennent, entre autres, l’ordinateur de bord Carwings. Ce dernier permet de gĂ©rer tous les paramètres du vĂ©hicule, d’avoir le GPS avec l’information Traffic, de connaitre les emplacements rĂ©gulièrement actualisĂ©s pour la recharge ou pour les POI (Point Of Interrest – Restaurant, supermarchĂ©, station-essence :(, … ). Mais malheureusement, Carwings ne permet pas, d’origine, d’envoyer des SMS. Par contre, fonctionnalitĂ© assez rare dans une voiture, Carwings permet de lire du flux RSS. Cela permet de demander Ă  la Leaf de lire les news provenant de site de notre choix, au dĂ©marrage du vĂ©hicule. Et c’est justement sur cela que l’on va s’appuyer pour notre système de SMS.

Lire plus…

Installation de Jeedom sur un Raspberry Pi 2

[Mise Ă  jour du 14/02/2016]

La version 2.0 de Jeedom est maintenant disponible. Après avoir migrĂ©, voici mon retour d’expĂ©rience.


 

Depuis plusieurs annĂ©es, je pense Ă  me lancer dans la domotique. Pouvoir contrĂ´ler tous les appareils de sa maison depuis une tablette ou un tĂ©lĂ©phone est un dĂ©licieux mĂ©lange de prouesse technologique et un doux rĂŞve, il n’en fallait pas plus pour intĂ©resser le Geek qui sommeille en moi.

Il existe plusieurs solutions de domotique. Certaines sont bien plus onĂ©reuses que d’autres, mais gĂ©nĂ©ralement, ce sont les plus simples d’utilisation. En ayant fait une rapide Ă©tude personnelle, Fibaro semble ĂŞtre la meilleure solution avec son application mobile, une interface plutĂ´t sexy, et la possibilitĂ© de gĂ©rer sa domotique en passant par un langage de programmation (qui permet aux plus exigeants de crĂ©er leurs scenarri, quelque soit le niveau de complexitĂ©). Mais forcĂ©ment, c’est la solution la plus chère. Ensuite, il existe Ă©normĂ©ment de solutions, mais une grande partie s’appuie sur le Cloud ; mais pour moi, il est hors de question que ma domotique soit dĂ©pendante d’Internet, ou qu’elle puisse ĂŞtre gĂ©rĂ©e par une personne extĂ©rieure qui aurait rĂ©ussi Ă  trouver mes identifiants.

Parmi toutes les solutions, Jeedom semble apporter un excellent compromis :

  • Pas de box Ă  acheter, elle s’appuie sur une Raspberry Pi et un module Razberry (environ 60€)
  • Elle est gratuite et Open Source
  • Elle est autonome, donc mĂŞme en cas de coupure de l’Internet, ma domotique continue de fonctionner
  • L’interface n’est pas très sexy, mais assez simple d’utilisation
  • Le paramĂ©trage est assez complet pour faire toutes sortes de scenarri
  • Les mises Ă  jour semblent rĂ©gulières, permettant de gĂ©rer de plus en plus de modules
  • Elle gère le ZWave, l’EnOcean, le RFXcom, le RTS SOMFY, etc… suivant les modules installĂ©s
  • La solution est française (Cocorico!)

Lire plus…