Restaurer Jeedom sur un nouveau Raspberry Pi 3

Cela fait depuis longtemps que j’utilise Jeedom sur Raspberry Pi. Et rĂ©cemment, pour une raison encore incertaine (Raspberry Pi ou la carte SD), Jeedom ne dĂ©marrait plus, il « freezait » en plein dĂ©marrage du systĂšme.

C’est Ă  ce moment-lĂ  qu’une sensation de panique m’envahie : mon installation, mes associations de modules, mes scripts, mes personnalisations… tout est perdu! :'(

AprĂšs deux ou claques pour me calmer (oui, l’informatique n’est pas de tout repos!), je me reprends et trouve LA bonne idĂ©e. Si c’est le Raspberry Pi (RPi) qui est en cause, je reprends la carte SD et la place dans un autre RPi, ça devrait dĂ©marrer sans problĂšme. Et lĂ , ça ne dĂ©marre pas, non plus. NNNOOONNN… tout est perdu! :'(

source : https://pixabay.com/fr/cri-mauvais-temps-pluie-goutte-2010585/

Ultime espoir : placer la carte mĂ©moire dans un lecteur de cartes SD et voir ce qui peut ĂȘtre rĂ©cupĂ©rĂ©. Ouff! Tout est lĂ ! Les sauvegardes de Jeedom, mes scripts, etc… Je recopie donc tout ça dans un rĂ©pertoire de l’ordinateur (de mĂ©moire, mes sauvegardes automatiques se trouvaient dans le rĂ©pertoire /usr/lib/nginx/www/jeedom/backups). À quelques erreurs prĂšs, toutes les donnĂ©es de Jeedom sont rĂ©cupĂ©rĂ©es. Ne reste plus qu’Ă  rĂ©installer Jeedom, puis de lui importer la derniĂšre sauvegarde. Mais comme ça faisait plusieurs semaines que je sentais une lĂ©gĂšre faiblesse dans les performances de ma domotique, j’avais prĂ©vu, un jour ou l’autre, de passer d’un Raspberry Pi 2 vers un Raspberry Pi 3. Autant faire d’une pierre deux coups!

Du coup, on prend une grande respiration, on se retrousse les manches et c’est parti ! Lire plus…

Raspbian – aucun espace disponible / no more space

Suite à la restauration de mon Jeedom sur un nouveau Raspberry Pi, je me suis retrouvé bloqué avec le message suivant à chaque rafraßchissement de la liste de packages  (apt-get update) :

W: Erreur de GPG : http://mirrordirector.raspbian.org jessie InRelease : Impossible d'exĂ©cuter « gpgv Â» pour contrĂŽler la signature (veuillez vĂ©rifier si gpgv est installĂ©).
W: Erreur de GPG : http://archive.raspberrypi.org jessie InRelease : Impossible d'exĂ©cuter « gpgv Â» pour contrĂŽler la signature (veuillez vĂ©rifier si gpgv est installĂ©).
E: Couldn't create temporary file to work with /var/lib/apt/lists/mirrordirector.raspbian.org_raspbian_dists_jessie_Release - mkstemp (28: Aucun espace disponible sur le périphérique)

De la mĂȘme façon, en utilisant la touche « tab » pour faire de l’autocomplĂ©tion des commandes, j’ai le message d’erreur suivant :

-bash: impossible de créer un fichier temporaire pour le « here-document » : Aucun espace disponible sur le périphérique

Lire plus…

BrĂšves de Piaf #1

Bonjour,

Peu de temps disponible et pourtant tant d’informations Ă  partager !

Ça fait maintenant plus de six mois que vous pouvez nous suivre sur Twitter (@monClavier_Blog) et retrouvez plusieurs articles intĂ©ressants par ce canal. Du coup, on va initier un nouveau format d’articles qui s’appelleront « BrĂšves de Piaf » (Piaf / oiseau / Twitter, je pense que tout le monde comprendra). Le but est de complĂ©ter rapidement le contenu d’un Tweet, limitĂ© Ă  140 caractĂšres. À cĂŽtĂ© de ça, la rĂ©daction d’articles complets continue et enrichiront le Blog rĂ©guliĂšrement.

Pour la premiĂšre Ă©dition, le contenu va ĂȘtre trĂšs complet puisque vous y retrouverez les tweets les plus intĂ©ressants depuis juin 2016 (le tweet le plus ancien en bas d’article). Les prochaines Ă©ditions ne devraient contenir que quelques Tweets.

Lire plus…

PiXel et Nan0 ont les yeux tournĂ©s vers l’Espace

Bonjour Ă  tous,

Habituellement tournĂ© vers l’esprit Geek, la Domotique et la SĂ©curitĂ©, monClavier.fr va Ă©galement regarder un peu, voire beaucoup, plus loin que les thĂšmes habituels. Durant les prochains six mois, et peut-ĂȘtre un peu plus, nous suivrons l’avancĂ©e du fabuleux voyage de Thomas PESQUET, dixiĂšme astronaute français Ă  partir dans l’Espace, et actuellement dans l’ISS – la Station Spatiale Internationale.

Nous travaillons sur un dossier spĂ©cial, qui sera alimentĂ© progressivement au cours de l’expĂ©dition. Nous prĂ©senterons l’ISS, Thomas PESQUET et les expĂ©riences qu’il s’apprĂȘte Ă  rĂ©aliser Ă  plus de 350 kilomĂštres au dessus de nos tĂȘtes. Nous suivrons aussi l’actualitĂ© liĂ©e Ă  la mission Proxima. De nombreuses questions trouveront Ă©galement leurs rĂ©ponses. Il se pourrait mĂȘme qu’on parle de Raspberry Pi!! (Si, si, sans mentir!).

Un conseil : suivez notre fusĂ©e 🚀, son dĂ©collage est prĂ©vu dans les prochaines heures. 😉

img_iss_monclavier

Essai du Intel NUC D54250WYK

Article non sponsorisé

[Mise Ă  jour le 26 juin 2016 – Intel a sorti de nouveaux NUC avec les processeurs Intel de 6iĂšme gĂ©nĂ©ration et du WiFi inclus dans le boitier]

HabituĂ©s au Raspberry Pi, j’adore les petits PC qu’on peut placer un peu partout pour faire toutes sortes d’actions : station mĂ©tĂ©o, serveur d’impression, miroir magique, etc… Mais pour certaines applications, on peut se retrouver bloquĂ© par le processeur ARM qui est prĂ©sent sur le Raspberry Pi, la prĂ©sence d’un processeur de type x86 peut parfois devenir indispensable. Certains modĂšles avec des dimensions proches du Raspberry Pi commencent Ă  arriver, mais l’un des modĂšles les plus connus, bien que plus grand, est le NUC de chez Intel. Il existe plusieurs modĂšles en fonction du processeur et des autres composants internes qu’on souhaite avoir dedans.

Le NUC (et non l'eunuque, c'est pas tout Ă  fait la mĂȘme chose...)

Le NUC (et non l’eunuque, c’est pas tout Ă  fait la mĂȘme chose…)

Lire plus…

Présentation du Raspberry Pi 3

Il y a quelques semaines, la nouvelle version du Raspberry Pi est sortie, il s’agit de la version 3. Sans compter les rĂ©visions, il s’agit de la septiĂšme version : modĂšle A, modĂšle B, modĂšle A+, modĂšle B+, Raspberry Pi 2 (modĂšle B), Raspberry Pi 0, Raspberry Pi 3 (modĂšle B).

Présentation extérieure

Du point de vue extĂ©rieur, il y a trĂšs peu de diffĂ©rences notables. Quelques composants ont changĂ© de place, d’autres ont étĂ© remplacĂ©s, mais visuellement, il est assez difficile de faire la diffĂ©rence entre les deux versions. Le Raspberry Pi 3 est Ă  droite, je vous laisse jouer au jeu des sept diffĂ©rences… 🙂

Raspberry Pi 2 Ă  gauche, Raspberry Pi 3 Ă  droite

Raspberry Pi 2 Ă  gauche, Raspberry Pi 3 Ă  droite

Raspberry Pi 2 Ă  gauche, Raspberry Pi 3 Ă  droite

Raspberry Pi 2 Ă  gauche, Raspberry Pi 3 Ă  droite

Ce qui change

Parmi ce qui change, on retrouve sur cette nouvelle carte l’arrivĂ©e du WiFi et du Bluetooth. Cela permet de libĂ©rer deux ports USB, prĂ©cĂ©demment occupĂ©s sur les « anciens » Raspberry Pi par des dongles WiFi et Bluetooth.

Autre nouveautĂ©, la prĂ©sence d’un processeur 64 bits, un processeur quatre cƓurs ARMv8 64-bit @1.2GHz. Cela a pour effet d’augmenter les capacitĂ©s du Raspberry Pi. Un gain de 10 est annoncĂ© par rapport au premier Raspberry Pi modĂšle B, et 50% plus rapide que le Raspberry Pi 2. Par contre, certains sites mettent en avant une chaleur excessive au niveau du processeur, l’installation d’un dissipateur serait peut-ĂȘtre opportun.

Installation

L’installation se fait comme tout Raspberry Pi : on rĂ©cupĂšre l’image du systĂšme d’exploitation choisi, personnellement Raspbian, pour la coller sur la carte micro SD et on personnalise l’installation avec la commande « sudo raspi-config ».

Et le prochain ?

Personnellement, mon souhait pour le prochain Raspberry Pi, serait un Raspberry Pi Zero+, un Zero avec le module permettant d’avoir du WiFi et du Bluetooth intĂ©grĂ©s. Ce serait une superbe carte pour faire de l' »Internet of Thing », de la taille d’une demi-carte de crĂ©dit.

Mise Ă  jour de Jeedom 2.0 sur Raspberry Pi

Bonjour Ă  tous,

Comme annoncĂ© derniĂšrement, voici la marche Ă  suivre pour mettre Ă  jour votre Jeedom, installĂ© sur un Raspberry Pi, vers sa version 2.0. Je vous rassure tout de suite, en prenant les bonnes prĂ©cautions, il n’y a aucune raison que ça se passe mal. Et quand ça se passe mal, comme ça m’est arrivĂ©, ça finit par s’arranger assez rapidement.

Pour connaitre toutes les nouveautĂ©s, je vous renvoie vers le post de l’Ă©quipe Jeedom sur cette version : https://www.jeedom.com/blog/?p=2539. Principalement, cela concerne une refonte totale du cƓur de l’application et des Ă©volutions plutĂŽt discrĂštes mais utiles (comme l’ajout d’une page qui indique le niveau de batterie de tous les modules). Pas de rĂ©volution visuelle donc, mais je pense qu’il faut voir cette version, comme les fondements des prochaines versions.

En navigant un peu sur les forums Jeedom, on peut voir que de nombreux projets sont dans les tiroirs. Personnellement, j’attends deux d’entre elles : l’application smartphone / tablette, et la version pour Apple Watch ; ce serait une motivation supplĂ©mentaire pour me l’acheter…

Lire plus…

Jeedom – ContrĂŽler sa SmartTV Samsung

La plupart des TV sont maintenant des « TV connectĂ©es ». GĂ©nĂ©ralement, cela veut dire qu’elle propose de rĂ©cupĂ©rer du contenu sur Internet pour apporter « une meilleure expĂ©rience », mais elles peuvent Ă©galement ĂȘtre contrĂŽlĂ©es depuis votre smartphone, en passant par le rĂ©seau (local) sur lequel elles sont connectĂ©es. C’est assez pratique, puisqu’aujourd’hui on a plus facilement notre smartphone sur soi, que l’une des nombreuses tĂ©lĂ©commandes prĂ©sentes dans nos foyers (tĂ©lĂ©vision, chaine HiFi, radiateur, clim, magnĂ©toscope – oui, j’en ai encore un! -, lecteur DVD, etc…).

Mais du coup, si nos smartphones peuvent communiquer avec la TV, cela passe par des transmissions rĂ©seaux, puisqu’il n’y a pas de port infrarouge sur nos tĂ©lĂ©phones, ils devraient donc ĂȘtre possible d’envoyer ces « signaux » depuis n’importe quel machine (ordinateur et surtout Raspberry Pi). En cherchant un peu sur Internet, je suis tombĂ© sur le script mis en ligne par Asif IQBAL (http://deneb.homedns.org/things/?p=232). J’ai essayĂ© plusieurs scripts disponibles sur l’Internet, et seul celui-ci a fonctionnĂ© avec ma TV, un Samsung UE46F6400). En plus, il a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© en Python, ce qui est plus simple pour moi, pour le personnaliser.

Lire plus…

Jeedom – RĂ©cupĂ©rer les informations de WeeWX

Certains modules Jeedom proposent d’ajouter les donnĂ©es mĂ©tĂ©orologiques de MĂ©tĂ©o France, ou de Yahoo. Mais, comme j’avais pu le constater (billet-du-jour-tondeuse-electrique), cela ne reste que de la prĂ©vision. Je souhaitai disposer de mes propres donnĂ©es mĂ©tĂ©orologiques, rĂ©ellement constatĂ©es, provenant de la station mĂ©tĂ©o (une Oregon Scientific WRM88) prĂ©sente dans mon jardin.

Oregon Scientific WRM88

Oregon Scientific WRM88

La station Oregon Scientific WRM88 inclue une station, un anĂ©momĂštre, une girouette, un thermomĂštre et un pluviomĂštre. Toutes les informations recueillies sont affichĂ©es sur la station, et peuvent Ă©galement ĂȘtre transmises par un cĂąble USB à un ordinateur, Ă©videmment un Raspberry Pi chez moi. Pour traiter les informations et les prĂ©senter sous forme de graphes, j’utilise WeeWX.

Pour ceux qui ne connaissent pas WeeWX, il s’agit d’une solution open-source et libre qui rĂ©cupĂšre les informations depuis une station mĂ©tĂ©o, permettant la transmission des informations par port USB. Pour mon installation, j’ai couplĂ© WeeWX (j’ai la version 3.1.0-1, qui n’est peut ĂȘtre pas Ă  jour) avec une base de donnĂ©es MySQL prĂ©sente Ă©galement sur le Raspberry Pi. Cela me permet de « requĂȘter » directement la base pour utiliser les donnĂ©es dans des applications tierces dont Jeedom.

Pour cela, j’utilise le plugin « script » de Jeedom. Ce plugin permet, en autres, de rĂ©cupĂ©rer les donnĂ©es prĂ©sentes sur une page Web ou un fichier XML, en faisant du parsing sur les balises qui nous intĂ©ressent. Je vais donc rĂ©aliser un script Python qui va gĂ©nĂ©rer un fichier XML contenant les derniĂšres informations remontĂ©es par ma station mĂ©tĂ©o, via WeeWX, et les afficher comme suit :

Aperçu du panneau WeeWX sur Jeedom

Aperçu du panneau WeeWX sur Jeedom

Lire plus…